Démarche artistique

Mon travail photographique trouve sa source dans le processus photographique lui-même. Adoptant une approche expérimentale je revisite des procédés de base – sténopés, camera obscura, photogrammes, cyanotypes, etc. Que ce soit à l’aide de caméras rudimentaires fabriquées dans des cannettes d’aluminium, ou en réalisant des photogrammes en plein jour, je détourne l’usage habituel du matériel photographique. L’utilisation de papier photosensible en remplacement de la pellicule, conjuguée à la numérisation me permet par ailleurs d’obtenir des résultats qui seraient autrement impossibles avec les techniques de développement traditionnelle ou la seule technologie numérique.

Cet intérêt par rapport au processus n’est pas étranger à ma formation en sociologie. Je m’intéresse aux mondes de l’art et aux contingences sociales qui participent à la création d’une œuvre. Plus que tout, le recours aux procédés anciens, me permet d’une part de questionner à la fois la photographie, et la société contemporaine où les images sont, instantanées, omniprésentes et éphémères, mais d’autre part, de rappeler la simplicité du processus photographique.