L’Empreinte

Projet argentique couleur, impression en chambre noire, 2018

On laisse notre marque sur le territoire comme il nous marque de sa présence.

Le paysage intériorisé s’érode et se reconstruit.

Le souvenir qui nous habite n’est plus ce qu’il était.

Nous sommes un territoire qui n’existe plus.

Le territoire se joue de nous.