Visite d’atelier / Studio work

Projet expérimentaux en cours

À l’instar de Michael Flomen pour qui « la nuit est sa chambre  noire », je cherche à faire de la journée ma chambre noire. En photographie, la lumière est à la fois une nécessité et un danger. Nécessaire pour imprimer l’image sur la surface photosensible, mais dangereuse alors que la surexposition brûle à jamais l’image latente qu’elle cachait. En utilisant ma cour arrière comme studio, j’étudie les possibilités photographiques du papier photosensible soumis à des longs temps d’exposition en plein soleil. Pour ce faire, je privilégie les sténopés et les photogrammes directement sur papier argentique. Tranquillement, l’image latente apparaît sur le papier sans qu’une révélation en chambre noire ne soit nécessaire. Les cyanotypes me permettent également d’étudier le temps et les jeux d’ombres et de lumière. Voici quelques exemples du travail en cours et de mes caméras sans lentille.